Ta-da ! Me revoilà. Je n'étais donc pas mort mais seulement bien occupé toutes ces dernières semaines. Et pour cause, outre ma job (oui, oui, au féminin), j'étais à la recherche d'un appartement à partir du mois de juillet (encore ! me direz-vous. Mais cette fois-ci, c'est pas à cause de mes colocs (qui sont bien cool) mais du bail...). J'ai donc enchaîné les visites après le boulot, attendu des réponses, donné les miennes tout en m'assurant de ne pas m'engager quelque part tant que je n'étais pas sûr de ne pas aller ailleurs... Bref, un petit marathon en soi qui se termine bien : j'ai trouvé une chambre dans un appartement style ancien avec des colocs qui m 'ont l'air fort sympathiques. Adieu donc mon appartement actuel, la guitare trop forte pendant la nuit, le téléphone qui sonne vers 3h du matin, la vaisselle accumulée dans l'évier et au delà, le quartier bruyant... Et paradoxalement, ça reste une très chouette période ! Pour ma future coloc, toutefois, j'ai opté pour un peu de changement : ma future colocataire ne fait pas de musique mais de la peinture, ce qui est tout de même bien moins bruyant, même en plein jour.
Bref, une page se ferme, une autre s'ouvre... C'est comme ça la vie, comme le printemps qui s'abat sur Montréal, qui remet au goût du jour les T-shirts et les terrasses au grand bonheur des Montréalais.